Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Gabriel

Le blog de Gabriel

Menu
Chronique d'une mort annoncée ...

Chronique d'une mort annoncée ...

Nous sommes en train de te tuer,

Nous t’avons mis à l’agonie,

La mise à mort a commencé,

On sent bien tous que c’est fini.

 

Tu étais pourtant si jolie

Avec tes rondeurs et tes formes,

On dirait du Botticelli

Cette beauté si peu conforme

 

Qu’as tu fais pour mériter ça ?

Tu n’avais rien fait à personne,

Pourquoi te vouloir en deçà ?

Toi qui n’a rien d’une gorgone.

 

Tu nous aimais tels tes enfants

Nous donnant plus que notre du,

Nous, nous étions tous tes amants

Jamais contents, jamais repus.

 

Ta vie à tous appartenait,

Tu étais à notre merci,

Pillée, violée, sous le harnais

Tu vieillissais, étant meurtrie.

 

On vivait à coté de toi

Sans plus te voir, sans t’écouter

Tels ces vieux couples qui parfois

Ont décidé de s’ignorer.

 

Pourtant un matin de froideur

Il a fallu qu’on se réveille,

T’avais peut être oublié l’heure,

Ou étaient passées tes merveilles ?

 

Tu n’avais plus rien à donner,

Ton cœur, tes mains étaient si vides

Qu’on ne pouvait s’imaginer

Que tu sois un jour insipide.

 

Quand nous avons réalisé

Il était déjà bien trop tard,

On a commencé à manquer,

Juste avant ce foutu cauchemar.

 

Nous sommes vraiment partis de paire

Dans un immense éclair tout blanc,

Car on te spoliait, notre terre,

Depuis bien plus que deux mille ans

 

 

mai 2007

 

Chronique d'une mort annoncée ...