Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Gabriel

Le blog de Gabriel

Menu
En revenant...

En revenant...

Quand dans mon bel habit de planches de bois blanc

N’ayant plus que le noir, à voir éternellement,

Quand le froid de la pierre sera mon seul carcan,

Je n’aurai de ma vie, plus la notion du temps.

*

Quand sur mon corps sans vie sera clos le portail

Qui sépare à jamais les vivants et les morts,

Fermant mon gros cahier, et résiliant mon bail,

Il n’y aura plus rien, pas même mes remords.

*

Mais toi tu resteras, poésie immortelle,

Ton envie ne pouvant jamais se dissiper,

Tant tu es de mon âme un point si essentiel.

*

Et quand les soirs de lune en manque trop intense

On relira mes vers jusqu’à les estamper

Ne soyez pas surpris de ma reviviscence.

*

Je reviendrai en muse, afin qu’on s’en amuse !

*

Octobre 2016

En revenant...